Talismans

Pour commander Talismans…

Ce livre est l’empreinte d’un long séjour dans le sud tunisien.

Nourri de lumière, d’aridité et de silence, il se réclame indirectement des mystiques du désert et du soufisme.
Les paroles qui s’y dressent, volontairement rares, ont la densité des cailloux et des braises et s’offrent au lecteur comme de véritables objets : sonores, visuels et spirituels.
Le poète a voulu donner à ces textes la double vocation des talismans : conjurer, invoquer.
Ils sont ainsi prières et cris d’exhortation, instruments de transformation intérieure et d’action sur le réel.
Les mots sont exaltés par les encres de Simon, peintre et écrivain voyageur, qui a dialogué graphiquement avec chaque poème dans l’incandescence d’œuvres abstraites réduites à deux couleurs : noir et jaune.
Le travail du poète et celui du peintre sont désormais les deux faces d’un même corps.

Tu iras loin

Pour commander Tu iras loin…

Au début, il y a la banlieue. Une petite fille qui s’appelle Machine, née d’un père français et d’une mère chinoise. Au début, il y a un déménagement. Un jardin. Dans le jardin, une amie, Chloé. Et puis l’école, et puis la maitresse, et puis la tante, et puis…

En fait, ce déménagement est le prélude à un grand chambardement. On lui a dit qu’elle est née en Chine, pendant les inondations. Mais pourquoi ressemble-t-elle si peu à son père ? Pourquoi sa mère ne veut-elle rien dire ? Après le début, il y a l’enquête, mot après mot, question après question, culot après culot. Machine est cette petite fille qui veut faire parler ses parents. Il y a sa quête. Au bout de sa quête, il y a le tragique. Mais chemin faisant, il y a l’amour des mots, le rire, la folle amitié, les autres, Moudan la nounou prostituée, Tata Jojo la tante foldingue, Mamie la grand-mère qui a un cancer, le Scrogne qui « mange les problèmes », Mademoiselle Noisette la maitresse amoureuse de la Chine, les Triplés ses cousins loufoques, et ses parents qui ne veulent rien dire…

Simon est écrivain, peintre et voyageur. Il partage sa vie entre l’orient et l’occident. Il a publié un premier roman a vingt ans, et une dizaines de récits de voyages illustrés de dessins qui ont rencontré un vif succès : Au Corps de l’Inde, L’Appel du Bleu, Sahara, Marche avec moi, Chine, Dans les mains du Soleil, deux livres en collaboration avec le poète Patrick Audevart, Talismans (réédité chez Arbèles) et Nus, et cinq livres collectifs avec les Carnettistes Tribulants : Banlieue nomade, Ce que j’aime en toi, Vivre vieux !, Gratte-ciel et soupe de nouilles et Paysannes.

Tu iras loin marque son retour au roman. Simon se réclame de Dickens et du Petit Nicolas.